Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Home
Tuesday 23 September  
Hillary Clinton - Secretary of State of the United States
News Desk's picture
Map
Washington D.C., United States of America
Washington D.C., United States of America

Hillary Clinton: Microcredit is a macro idea

Published on : 4 February 2010 - 3:11pm | By RNW News Desk (Photo: ANP)
More about:

"Our destiny is strongly linked to the destiny of the poorest," says US Secretary of State Hillary Clinton, a strong supporter of microfinancing.

"Microcredit is a macro idea. This is a big idea, an idea with vast potential. Whether we are talking about a rural area in South Asia or an inner-city in the US, micro credit is an invaluable tool in alleviating poverty. Microcredit projects can create a ripple effect - not only in lifting individuals out of poverty and moving mothers from welfare to work, but in creating jobs, promoting businesses and building capital in depressed areas."

"Microcredit [...] has positive consequences on the entire community and creates a fertile soil for democracy to grow because women and men can hope in the future of the planet again. We must realize that our destiny is strongly linked to the destiny of the poorest on this planet!"

Source: Remarks at Microcredit Summit in Washington D.C., 3 February 1997.

More views on microfinance
 

Discussion

hamon 3 March 2010 - 5:10pm / France

Pour que le micro crédit fonctionne bien, il est nécessaire au mmoins lors du premier prêt de prévoir une formation et un ’accompagnement de la population bénéficiaire

La formation et les regroupements ont pour objet de permettre aux clients de renforcer leurs capacités en termes d’organisation de leur affaire, leur capacité à prendre les décisions et à gérer.

Il s’agit que l’aide du micro crédit permette effectivement de financer une activité qui sera génératrice de revenus. Le public est constitué essentiellement de femmes pauvres, généralement seules avec plusieurs enfants,

Il faut bien noter que la formation technique, concernant l’activité comme coupe et couture par exemple ne peut être assurée par l’IMF. Le candidat au prêt doit donc préalablement connaitre le métier qu’il veut exercer et en apporter la preuve, souvent par un début d’exercice de l’activité.
,
Une solution consiste à orienter les bénéficiaires pour qu'ils suivent 3/4 séances de formation avant l’octroi du premier crédit. Plusieurs thèmes sont développés pendant ces séances tels que la validation du projet d’activité envisagé, la constitution de groupes solidaires, embryon d’une petite société, le calcul du coût de revient, de la marge bénéficiaire, les avantages mais aussi les contraintes du crédit…

L’idée générale de la formation est d’aider les clients à se sentir des entrepreneurs responsables. L’animateur de la séance doit s’adapter aux demandes qui peuvent aller du calcul mental jusqu’à des concepts comme la recherche de la qualité, le choix des achats, ou encore le marketing.

Avec l’assistance de l’animateur de l’IMF, les bénéficiaires forment leurs groupes de caution solidaire respectifs, désignent leur chef de groupe, élaborent leur règlement intérieur et présentent à l’animateur leur situation financière, leur fonds de roulement suivant le canevas très simple enseigné pendant les séances de formation.

Généralement les micro activités développées par les bénéficiaires sont des activités de petits commerces, tels que vente de riz blanc au détail, vente de charbon de bois au détail, vente de légumes et de fruits au marché, confection et vente de plats cuisinés, confection d’artisanat (couture)…

Après le déblocage de crédit, le bénéficiaire gère sa micro activité techniquement et financièrement avec, s’il le souhaite, l’assistance de l’animateur de crédit. Chacun s’engage formellement à partir de la signature du règlement intérieur à respecter la caution solidaire instaurée dans son groupe. Les bénéficiaires se soutiennent pour assurer un remboursement intégral de tous les prêts des membres afin d’accéder au crédit de second cycle.

Les bénéficiaires doivent bénéficier d’un accompagnement de qualité : ils peuvent accepter d'adhérer à une association des bénéficiaires de micro crédit pilotée par l'IMF et continuent à participer à des regroupements périodiques de ces associations qui sont des lieux d’échange et de discussions des divers problèmes auxquels des micros commerçants peuvent être confrontés. L’accompagnement apparaît tout à fait fondamental dès le moment où le bénéficiaire a reçu son prêt et ce jusqu’u remboursement complet.

L’association des bénéficiaires crée un groupe dans lequel on discute des expériences, on se retrouve, on débat et on trouve des personnes complémentaires à sa propre activité. De façon empirique, nous ressentons que la participation à l’association des bénéficiaires contribue - par son propre dynamisme - au mieux être des bénéficiaires et de leurs familles, à un meilleur accès aux services de la collectivité et in fine au recul de la pauvreté

Pour davantage de de développements sur ce sujet :
http://www.diego-developpement.org

Post new comment

Please be reminded all comments must be in English, short and to the point - guideline 250 words. Abusive and inappropriate comments will be removed.

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.

More information about formatting options

RNW on Facebook

RNW Player

Video highlights

Ladies on the move
RNW is keen on featuring inspiring women in our target countries, women who...
What about men?
In many countries, men don't stick around to raise their children. This is...