Le Mali en guerre, "business as usual" pour les miniers