Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
mardi 29 juillet  

Soudan: confiscation de journaux ayant écrit sur le "complot" déjoué

Publié le 26 novembre 2012 - 3:25pm
Archivé sous

Des responsables de la sécurité au Soudan ont confisqué lundi les éditions de deux journaux, ce que leurs responsables éditoriaux ont lié à leur couverture du "complot" contre la sécurité de l'Etat déjoué jeudi.

Tous les exemplaires d'Al Mushad Al An, un journal apparu il y a deux semaines, ont été saisis lors de leur impression, a indiqué le rédacteur en chef Gamal Angara, précisant ne pas avoir été "informé officiellement" des raisons de la saisie.

Selon lui, la confiscation pourrait être liée à des articles du journal évoquant la promesse d'une centaine d'avocats de défendre le général Salah Gosh, dont le gouvernement a affirmé qu'il faisait partie des 13 personnes arrêtées jeudi dans le cadre d'un "complot" déjoué contre la sécurité de l'Etat.

Le général Gosh a dirigé pendant près de 10 ans les puissants services de sécurité, avant d'être remplacé en 2009.

Le même scénario s'est déroulé lundi matin à l'aube à l'imprimerie du journal Akhir Lahza, pourtant lié au régime, selon son rédacteur en chef Moustapha Abou Al Azaim.

Un agent de sécurité "a ordonné que la presse soit arrêtée et a pris les copies qui en étaient déjà sorties", a-t-il raconté. "Ils m'ont dit que c'était parce que nous avons publié des papiers sur le +sabotage+".

Les autorités ont évoqué l'implication de membres de l'armée et de l'opposition dans le "complot", sur lequel elles ont donné très peu de détails. Selon des experts, l'incident implique essentiellement des responsables militaires islamistes.

Les islamistes sont au pouvoir depuis un coup d'Etat mené par M. Béchir en 1989. Une frange réformiste estime que le régime s'est éloigné de ses fondations religieuses et appelle notamment à combattre la corruption.

Les autorités soudanaises pratiquent régulièrement les confiscations à la sortie de la presse, une mesure qui pèse sur les finances des journaux et qui a déjà provoqué la disparition de plusieurs publications cette année.

Début novembre, Reporters sans frontières (RSF) avait dénoncé des méthodes "symptomatiques d'un pays dont les autorités tentent tout pour bâillonner toute couverture gênante de la presse".

© ANP/AFP
  • Des responsables de la sécurité au Soudan ont confisqué lundi les éditions ...
FacebookTwitterYou tubeSoundcloud

RNW Afrique sur Facebook

Programme radio