Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
vendredi 22 août  

Afrique du Sud: le président Zuma sacrifie 12 vaches pour rester chef de l'ANC

Publié le 26 novembre 2012 - 12:34pm
Archivé sous

Le président sud-africain Jacob Zuma a procédé ce week-end au sacrifice rituel de douze vaches dans son village natal de Nkandla au Kwazulu-Natal (est) pour invoquer la protection des ancêtres de son clan contre ses rivaux avant le prochain congrès de l'ANC, a rapporté la presse lundi.

Une grande photo montrant un Jacob Zuma exubérant et dansant en tenue traditionnelle, le front ceint d'un bandeau en peau de léopard, barrait la Une du quotidien The Star, tandis que le Times citait les invocations prononcées par un ancien du clan présidentiel, Maqhinga Zuma.

"Nous en appelons à vous, ô nos aïeux, protégez notre fils. Nous en appelons à vous tous, ô ancêtres du clan Nxamalala. Soyez avec lui, guidez-le et protégez-le de ceux qui se coalisent contre lui", a-t-il prié.

Des dizaines d'invités acheminés en bus ont ensuite été régalés lors d'un banquet organisé sur la propriété privée de M. Zuma, dont la coûteuse rénovation a fait scandale ces dernières semaines.

Bien qu'impopulaire et mis en cause dans de nombreux scandales, M. Zuma entend se succéder à lui-même à la tête du Congrès national africain (ANC), lors du prochain congrès du parti au pouvoir, du 16 au 20 décembre.

Une coalition hétéroclite surnommée "N'importe qui sauf Zuma", qui comprend notamment l'ancien patron des jeunes du parti --exclu en avril-- Julius Malema, est partie en campagne pour obtenir sa tête, et placer à sa place le vice-président Kgalema Motlanthe.

Les analystes et commentateurs inclinent cependant à penser que le parti choisira la continuité et devrait, sauf coup de théâtre, garder M. Zuma à sa tête.

Depuis le début de sa présidence en 2009, M. Zuma, 70 ans, revendique et cultive un retour aux pratiques ancestrales africaines, qui le distingue de ses prédécesseurs, Thabo Mbeki (1999-2008) et Nelson Mandela (1994-1999).

Il en a fait sa marque de fabrique dans un pays paradoxalement parmi les plus occidentalisé du continent africain.

En 2007, juste avant le dernier grand congrès électif de l'ANC qui lui avait permis d'évincer son prédécesseur Thabo Mbeki, M. Zuma avait été demander la bénédiction du roi zoulou Goodwill Zwelithini.

© ANP/AFP
  • Le président sud-africain Jacob Zuma a procédé ce week-end au sacrifice ...
FacebookTwitterYou tubeSoundcloud

RNW Afrique sur Facebook

Programme radio

Vidéos à vous recommander