Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
jeudi 24 avril  
Ketty Nivyabandi a été, en 2010 et 2011, membre du jury du Prix Michel Kayoya
Map
Bujumbura, Burundi
Bujumbura, Burundi

Un hommage à la majorité souvent silencieuse du Burundi

Publié le : 22 novembre 2012 - 2:36pm | Par Rédaction Afrique (© Photo : A.Gwaga)
Archivé sous

La soirée des récompenses des lauréats du Prix Michel Kayoya 2012, ce sera ce samedi 24 novembre à l’Institut Français du Burundi, à partir de 19h. En attendant de découvrir les lauréats de cette année, Iwacu vous propose la préface du recueil des meilleures nouvelles de 2011, signée Ketty Nivyabandi. Il y est question de la femme au Burundi...

Par Ketty Nivyabandi, de notre top partenaire IWACU, publié le 22 novembre 2012

Les impressions pressées concluraient qu’à l’égard du reste de l’Afrique, le Burundi demeure sensiblement privilégié quant aux indécences faites aux femmes. En effet, la femme des collines d’Imana n’est pas excisée dès sa tendre enfance (Afrique de l’Ouest), elle ne doit pas s’agenouiller, même dans la lourdeur d’une grossesse, devant tout homme qui croise son chemin (Ouganda), ni exhiber publiquement la fraicheur de son corps, pour daigner être choisie, parmi d’autres centaines de filles de son âge, comme épouse par son roi (Swaziland).

Et pourtant. Si l’horreur de couper et sceller les lèvres intimes d’une petite fille, et par conséquent toute sa liberté charnelle, scandalise ailleurs et avec raison, celle-ci n’en absout pas une autre, plus subtile, plus sournoise, mais tout aussi ravageuse : celle d’étouffer sa parole, l’ijambo, en son sein.

Dans le Burundi traditionnel, qui survit encore aujourd’hui, la femme n’a pas droit à la parole publique. Elle n’a donc pas le droit, devant la société et surtout, devant elle-même, d’exprimer sa réalité. Si cela est jugé nécessaire, un homme proche d’elle l’exprimera pour elle. Les conséquences que véhiculent un tel reniement culturel sont sérieuses et profondes. Elles impliquent que cette réalité féminine n’est ni digne ni nécessaire d’être exprimée. Et surtout, elles créent dans l’inconscient collectif de la femme burundaise l’étrange et fatale certitude que celle-ci n’est pas capable de s’exprimer avec dignité, de créer le ton, les images, la texture qui reflètent le mieux son univers. Et peut être, en définitive, que son univers est tout simplement accessoire.

Lire la suite sur IWACU...
 

Most popular news in this dossier

Manifestation de jeunes femmes seins nus en Afrique du Sud

Manifester seins nus ? Une tradition ancestrale en Afrique

Les Femen n'ont rien inventé du tout. Manifester les seins nus est une méthode déj...
Deux drones seront déployés pour le moment en RDC (photo d'illustration)

Des drones dans le ciel de la RDC dès ce mardi

Les Nations Unies vont utiliser deux drones à partir de ce mardi pour surveiller les frontières...
Ici, pas de corruption

Le Botswana, le pays le moins corrompu d’Afrique en 2013

Le Botswana a une fois de plus montré qu'il est le pays africain le plus performant dans la lutte...
collines burundaises

Burundi : quand le feu éclatera entre les Hutu...

Bien que la guerre entre les Hutu et les Tutsi soit terminée, celle entre les seuls Hutu...
Le logo Facebook à Dublin, siège pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique

Facebook : le top 10 des pays connectés en Afrique

Le réseau social Facebook fête ces 10 ans cette année 2014. Le réseau cher...

Recommandés

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage