Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
vendredi 24 octobre  
Audifax Nduwimana : "Maintenant je peux m’exprimer plus ou moins en français"
Map
Bujumbura, Burundi
Bujumbura, Burundi

Rapatriés : réapprendre le kirundi et le français

Publié le : 6 décembre 2012 - 3:38pm | Par Rédaction Afrique (© Photo : IWACU)
Archivé sous

Depuis 2008, la plupart des réfugies burundais des camps de 1972 se trouvant en Tanzanie ont regagné leur patrie. Parmi eux, de jeunes élèves. Anglophones et swahiliphones, ils ont du mal à s’adapter à l’enseignement essentiellement dispensé en français et en kirundi.

Par Diane Uwimana, pour notre top partenaire Iwacu, publié le 6 décembre 2012

La plupart des jeunes rapatriés venus des vieux camps de réfugiés établis en 1972 vivent aujourd’hui dans les provinces du sud du pays comme Makamba, Bururi et Rutana. Honest Kabura, 18 ans, est de Buruhukiro dans la province Bururi. Il raconte son histoire : "J’ai regagné ma patrie en 2008 et j’étais en 7ème année de l’école secondaire. Arrivé au Burundi, c’était connu, on devait reculer de deux ans pour pouvoir continuer les études. La mort dans l’âme, j’ai accepté de m’assoir avec les petits écoliers de la 4ème année primaire. C’était pour moi une humiliation", s’indigne ce jeune rapatrié.

Il poursuit son récit : "Je ne comprenais rien de ce que la maîtresse d’école disait. J’encaissais toujours des zéros lors des interrogations. J’ai passé seulement un mois sur le banc de l’école. Je ne pouvais pas continuer, la meilleure solution, c’était d’abandonner l’école et c’est ce que j’ai fait finalement." Kabura affirme avoir pris cette décision parce qu’il ne parvenait pas à suivre les leçons données en français et en kirundi. "J’avais commencé l’école en anglais et en kiswahili. Je n’ai entendu le français et le kirundi, que quand je suis rentré d’exil, de plus j’ai rien dit à l’école, je croyais que cela ne valait pas la peine", souligne notre jeune rapatrié avec amertume.

Lire la suite sur Iwacu...

Most popular news in this dossier

Soldat du FARDC dans les environs de Goma

Faux informateurs au Burundi : Iwacu a mené l'enquête

Depuis un certain temps, des gens affirmant être des jeunes combattants basés en RDC nous...
"Pas de candidatures en 2015 pour ceux qui ont des dossiers judiciaires"

Candidats pour 2015 avec un dossier judiciaire, passez votre chemin

"Pas de candidatures en 2015 pour ceux qui ont des dossiers judiciaires", c'est ce qu'a...
Chantal Biya, Simone Gagbo et Grace Mugabe, trois Premières dames africaines

Ces Premières dames qui creusent la tombe de leur mari

Souvent, les Premières dames sont les premiers drames de leur mari. Leurs frasques ont fré...
Les malheurs qui frappent les Africains semblent n'affecter personne

Il faut cesser de s'accoutumer au malheur !

Les malheurs qui frappent les Africains semblent n'affecter personne. Selon Jean-Marie Ngendahayo, ce n...
Les mères des fillettes enlevées auraient-elles été trahies par des femmes ?

Des femmes qui roulent pour Boko Haram

Selon l'armée nigériane, des femmes auraient activement participé à l'enl...

Recommandés

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage