Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
lundi 28 juillet  
drapeau du Zimbabwe flottant aux côtés du drapeau de l'ILGA
Map
Harare, Zimbabwe
Harare, Zimbabwe

Mugabe, ambassadeur des homosexuels malgré lui

Publié le : 31 août 2012 - 11:40am | Par Rédaction Afrique (photo (c) Misheck Rusere)
Archivé sous

Avec une loi qui qualifie tout acte homosexuel de sodomie passible d’emprisonnement et une société qui méprise l’homosexualité, les gays au Zimbabwe vivent constamment dans la peur de discrimination et d’abus. C’est ce qui explique pourquoi Tendai Sundire* est forcé de cacher son orientation sexuelle.

Par Misheck Rusere, Harare

Tendai Sundire a 27 ans, il est zimbabwéen et homosexuel. Il a grandi à Marondera, à environ 75 kilomètres à l’est de Harare. Après qu’il eut révélé son homosexualité, sa vie est devenue insupportable dans sa ville natale et c’est pour cette raison qu’il décide à l’âge de 17 ans de s’installer à Harare.

"Dès que je prenais l’autobus, les gens que je me connaissais commençaient à me traiter de ngochani, un mot shona pour gay", se rappelle Sundire. "Et les gens à l’église que fréquentait ma mère se sont mis à la discriminer. D’autres, du quartier, ont menacé d’incendier la maison de mes parents. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de partir, pour que ma mère soit en sécurité."

Articles liés

Siège
Selon le chapitre 5 du code pénal, la sodomie est passible d’un an de prison maximum, la sodomie étant définie comme "(…)toute personne de sexe masculin qui, avec le consentement d’une autre personne de sexe masculin, a intentionnellement avec cette autre personne des relations sexuelles anales, ou tout contact physique autre que des relations sexuelles anales qui serait considéré par une personne raisonnable comme un acte indécent (…)"

Les gays ont la vie dure au Zimbabwe. Ils seraient activement pourchassés par la police. Lors d’un récent incident, des policiers ont assiégé le bureau du groupe de lobby Gays and Lesbians of Zimbabwe (GALZ). Ils l’ont fouillé de fond en comble, à la recherche de matériels qui, selon eux, feraient la promotion de l’homosexualité et ont emporté avec eux les noms et les adresses de tous les membres présents au moment de la descente de police.

site Internet de GALZ
site Internet de GALZ
Ironie
"L’ironie du sort veut que les déclarations du président zimbabwéen Robert Mugabe contre les gays sont en fait en train de nous aider", dit Chesterfield Samba, directeur du GALZ. "Dans les milieux gay aussi bien ici même qu’à l’étranger, on dit pour plaisanter que monsieur Mugabe est un ambassadeur pour les droits des gays", dit Samba, qui pense que le président zimbabwéen a des problèmes personnels avec l’homosexualité.

"Je ne sais pas combien de fois il s’est prononcé contre l’homosexualité. En agissant ainsi, il a fait prendre conscience aux gens du sujet et a aidé la communauté gay à sortir du placard. Grâce aux paroles de Mugabe, les homosexuels savent que GALZ existe et savent qu’ils ne sont pas les seuls."

Toujours en insécurité
En attendant, Sundire declare qu’il ne révèlera pas son orientation sexuelle. Musicien montant, il craint que les impresarios ne fassent pas appel à lui s’ils savent qu’il est gay.
Il se sent à l’aise d’assumer son orientation sexuelle, dit-il, uniquement quand il est avec d’autres homosexuels, par exemple au bureau du GALZ ou lors de rares rassemblements.

* Pour des raisons de sécurité, Sundire est un nom d'emprunt.

Recommandés

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage