Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
vendredi 25 avril  
porcherie
Portrait de Johan Huizinga
Map
La Haye, Pays-Bas
La Haye, Pays-Bas

La porno animale interdite aux Pays-Bas

Publié le : 5 février 2010 - 4:00pm | Par Johan Huizinga (porcherie)
Archivé sous

La pornographie avec des animaux est désormais interdite aux Pays-Bas, comme c’est déjà le cas dans 80 autres pays. Néanmoins la nouvelle loi suscite de nombreux débats aux Pays-Bas. Est-elle un moyen pour les moralistes d’imposer leurs idées ou bien est-elle censée protéger les animaux ? Et pourquoi l’élevage intensif est-il, lui, autorisé ?

 

 

L’interdiction qui frappe désormais la bestialité et la pornographie avec des animaux a finalement été votée avec 39 voix pour et 34 voix contre par la Première chambre du Parlement. Les démocrates-chrétiens du CDA et les libéraux de droite du VVD ont voté contre. Il s’agit d’une étroite majorité quand on pense que la majorité des gens interrogés dans la rue arborent une mine dégoûtée à l’idée de rapports sexuels avec des animaux.

Le Néerlandais moyen n’aura pas d’insomnies en apprenant que les DVD et les bandes vidéo de pornographie avec des animaux ont été retirés des magasins. Mieux encore : il sera même content.

Scandale à Utrecht

 

En 2004, un homme est surpris à Utrecht en train d’avoir un rapport sexuel avec un poney. L’indignation dans l’opinion publique mais aussi dans les milieux politiques est grande quand il est acquitté. Il peut seulement être poursuivi pour cruauté envers un animal s’il est prouvé que l’animal en question a reçu coups et blessures. Dans le cas présent, le poney a tranquillement continuer à manger.

Si l’on considère uniquement la protection de l’animal, on peut se demander si la nouvelle loi est utile. La maltraitance des animaux est déjà punissable et la nouvelle loi connaît uniquement une interdiction aux ‘manipulations obscènes avec les animaux’ mais pas les "manipulations sexuelles avec les animaux".
 

 

Insémination artificielle


Sous le terme "manipulations sexuelles" entre également la production de sperme pour l’insémination artificielle. Si celle-ci est interdite, l’industrie de reproduction ne s’en remettrait pas. Le biologiste et publiciste Midas Dekker décrit la loi comme un produit typique des polissons du savoir-vivre.

Paul Peters, membre du parlement pour le parti socialiste et lui-même vétérinaire, a également ses réserves. Il a voté pour la proposition de loi, mais trouve dommage que cela soit réglé par la législation des mœurs.

Législation symbolique

Le parti démocrate chrétien néerlandais (CDA) du Parlement a voté contre et a qualifié la proposition de législation symbolique qui passe à côté de son objectif. Mais selon le parti socialiste, le CDA craint tout simplement le lobby paysan très influent qui a peur lui-même d’une remise en question de l’élevage intensif. Jusqu’à présent, celui-ci n’est pas touché par la loi.

La loi passe donc à côté de de son objectif si l’on considère la protection des animaux. De plus, le juge aura en pratique beaucoup de difficultés pour déterminer s’il s’agit de porno ou de débauche. Par exemple, est-ce que les descriptions dans la littérature et la sculpture sont concernés ?

 

Dommages et intérêts

 

S’ il s’agissait uniquement de s’attaquer à l’industrie du porno avec des animaux, une loi sur la production et la diffusion de cette industrie aurait été suffisante. Les Pays-Bas livrent la part du lion en ce qui concerne la diffusion de films pornos avec les animaux. L’industrie a déjà annoncé vouloir réclamer des dommages et intérêts.

 

 

Le parlementaire travailliste Harm Evert Waalkens, initiateur de la proposition de loi, voulait attaquer le mal à la racine. "Les gens qui s’attaquent à des animaux sont souvent également impliqués dans des délits de mœurs et des scènes de violence domestiques. "Mais, selon Midas Dekker, ces personnes n’ont pas leur place en prison mais dans un hôpital psychiatrique.
 

Recommandés

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage