Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
mercredi 3 septembre  
Map
La Haye, Pays-Bas
La Haye, Pays-Bas

CPI : un joyeux anniversaire ?

Publié le : 14 novembre 2012 - 11:16am | Par Rédaction Afrique (© freefoto.com)
Archivé sous

La Cour pénale internationale fête aujourd'hui officiellement ses 10 ans. Voici quelques critiques, positives et négatives, venues d'Afrique.

Par Lauren Comiteau, Gaïus Kowene et Selay Marius Kouassi.

Dignitaires, ambassadeurs, ONG et même la reine Beatrix se rassemblent aujourd’hui dans la salle des chevaliers à la Haye, aujourd’hui, pour la cérémonie officielle marquant une décennie de justice à la Cour pénale internationale (CPI), le premier tribunal international permanent pour les crimes de guerre. En 10 ans, un seul verdict et une seule condamnation ont été rendus — 14 ans de prison pour l’ancien leader congolais Thomas Lubanga —, ce qui attire les critiques de juristes qui estiment que la cour est loin d’avoir atteint son but : être un tribunal pour tous.

"Le contenu est nul"
En Côte d'Ivoire, la population suit avec beaucoup d’attention l’actualité à la Cour pénale internationale et l’évocation de la célébration du 10ème anniversaire de cette juridiction ne manque pas de susciter des commentaires. Dans le contexte ivoirien, elle se discute toujours avec en toile de fond le procès contre Laurent Gbagbo. "La CPI mérite qu’on lui souhaite un gros joyeux anniversaire, parce qu’elle est en train d’abattre un grand travail : Gbagbo y comparaît en ce moment. Elle doit continuer son travail et ne pas faire attention aux préjugés", affirme Sylvie Tao, à Abidjan.

Fulgence Detoh, lui, voit les choses autrement : "10 ans, ça se fête, mais ce n’est pas le nombre d’années qu’on célèbre qui est important, c’est plutôt le contenu qui est à célébrer, et pour ce qui est de la CPI, le contenu est nul." Fulgence pense que la CPI n’est pas crédible et que "la célébration de son anniversaire n’a aucune raison d’être." Argument partagé par Clémentine Kouamé, pour qui la CPI fait du deux poids deux mesures. "Je ne peux pas souhaiter joyeux anniversaire à un tribunal d’injustices, je ne vois pas pourquoi je le ferais, je prie seulement Dieu pour qu’il lui donne un peu de sagesse pour qu’il soit droit", affirme Clémentine qui reproche à la CPI de n’avoir jusqu’ici pas été prompt à "poursuivre et arrêter les pro-Ouattara qui se sont rendus coupable de violations des droits humains au cours de la crise post-électorale de 2010-2011."

Et les financiers de Bemba ? de Lubanga ?
Au Congo, les avis rencontrés sont aussi équilibrés. "Si on peut déjà traquer ces gens qui pensent être au dessus de la loi et tuent la population inutilement, qui violent les femmes ça et là et enrôlent des enfants dans des groupes armés, je crois que c’est déjà une bonne chose", soutient Maitre Nelly Lumbu Lumbu. Consolate Musikami abonde dans le même sens et reste confiante : "Il y a beaucoup de préalables que la CPI doit analyser et ne peut pas juger au hasard. Je sais qu’ils sont compétents."

De son coté, le jeune cinéaste Félix Mugisha s’insurge contre ce qu’il considère comme l’injustice de cette cours : "s’il y a des armes utilisées par des seigneurs de guerre dans notre pays, elles doivent venir de quelque part. Mais, quand il faut traduire quelqu’un en justice, on prend Bemba, on prend Thomas Lubanga et on oublie les gens qui les finançaient."

 

Recommandés

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage