Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
lundi 22 septembre  
Dans une boite de nuit d'Abidjan, une fille dans le Mapouka serre...
Map
Abidjan, Côte d'Ivoire
Abidjan, Côte d'Ivoire

Au cœur des nuits torrides d'Abidjan

Publié le : 14 janvier 2013 - 1:23pm | Par Rédaction Afrique (© Photo : Issouf Sanogo/AFP)
Archivé sous

Passez la porte des bars bien connus à Abidjan, et vous découvrirez des jeunes filles dans toute leur… nudité. La plupart s'assurent ainsi leur pitance quotidienne. Visite guidée.

Par Cyril Gnantin par notre partenaire Slate Afrique, publié le 10 janvier 2013

En compagnie de notre guide, N.Y., ancienne serveuse dans un célèbre bar du quartier résidentiel des 2-Plateaux dans la commune de Cocody (nord d'Abidjan), nous entamons la visite de quelques uns de ces bars qui font les nuits de la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Première étape, Bietry. De l’extérieur, rien ne permet de deviner ce qui se passe dans la salle. Mais N. Y. a averti: "Ce sera torride là-dedans !"

Le vigile de service nous donne l’autorisation d'entrer. A l'intérieur, le spectacle est surprenant : des filles, toutes aussi belles les unes que les autres, nues sur la seule piste de danse, faisant du striptease ou alors dansant avec des postures osées pour aguicher les clients.

Une trentaine de cadres ivoiriens en pleine extase devant ces créatures de rêve. Tous ces hommes sont des habitués. "Ce bar est pratiquement privé, ces clients sont là depuis des années. C’est parce que le vigile me connaît qu’il nous a laissés entrer", explique N. Y.

Tant bien que mal, nous trouvons de la place près de la tenancière de la caisse. Une jeune femme d’environ 1m75 dont Dieu a pris soin d’embellir le physique.

"Tu vois la plupart de ces filles, elles sont des étudiantes, confie la guide. J’ai travaillé avec certaines lorsque j’étais encore serveuse. Je ne sais pas comment elles font pour suivre les cours le lendemain sur le campus."

Elle n’a pas fini de parler quand l’une des filles l’a reconnue, et s'approche : "On dit quoi ma chérie, tu te fais un peu rare là ! Tu es venue nous voir aujourd’hui avec ton gars (copain). Je vous sers quelque chose ?" Ce sera deux sodas pour passer le temps. Le spectacle se poursuit avec des scènes de plus en plus obscènes.

Ceux des clients qui n’arrivent plus à tenir en place, se mettent d’accord avec des filles pour se retrouver dans l’une des pièces annexes du bar. Cette fois, loin des regards. On imagine la suite...

L'argent, rien que l’argent
Après ce premier acte, cap sur la commune de Cocody. N.Y., décidément parfaitement introduite dans le milieu, s'arrête devant un nouveau bar très discret, non loin de la cité universitaire Mermoz. Celui-là, bien plus grand, accueille deux fois plus de clients que le premier. Ici, c’est le même spectacle. A une différence près : ici, les clients ont le droit de poser la main sur les filles en tenue d’Eve.

Le bar est pris d'assaut par des noceurs de 35 à 50 ans. "Quand les filles arrivent ici, elles sont bien habillées. C’est dans les toilettes et les pièces annexes qu’elles se débarrassent de leurs vêtements", explique N.Y.

Pourquoi se livrent-elles à une telle débauche ?

Lire la suite sur Slate Afrique...

 

Most popular news in this dossier

Soldat du FARDC dans les environs de Goma

Faux informateurs au Burundi : Iwacu a mené l'enquête

Depuis un certain temps, des gens affirmant être des jeunes combattants basés en RDC nous...
"Pas de candidatures en 2015 pour ceux qui ont des dossiers judiciaires"

Candidats pour 2015 avec un dossier judiciaire, passez votre chemin

"Pas de candidatures en 2015 pour ceux qui ont des dossiers judiciaires", c'est ce qu'a...
Les malheurs qui frappent les Africains semblent n'affecter personne

Il faut cesser de s'accoutumer au malheur !

Les malheurs qui frappent les Africains semblent n'affecter personne. Selon Jean-Marie Ngendahayo, ce n...
Chantal Biya, Simone Gagbo et Grace Mugabe, trois Premières dames africaines

Ces Premières dames qui creusent la tombe de leur mari

Souvent, les Premières dames sont les premiers drames de leur mari. Leurs frasques ont fré...
Les mères des fillettes enlevées auraient-elles été trahies par des femmes ?

Des femmes qui roulent pour Boko Haram

Selon l'armée nigériane, des femmes auraient activement participé à l'enl...

Recommandés

opy2005 7 février 2013 - 11:39am / guinée Conakry

Je suis vraiment peiné que nos soeurs puissent utiliser ce type de moyens pour gagner de l'argent....pauvre afrique

bugesera 31 janvier 2013 - 10:41pm / Swede

Ailleurs la prostitution es orgainsee et les taxes sont payees .Ehh on laisse de jouer a l africaine qu on organise bien ca et les gens collectent les taxes et nos etats ont besoin de cet argent.Laissons a cote l hypocrisie de tout cacher etdire que l Afrique est sans tache..

opy2005 7 février 2013 - 11:43am

donc selon vous, il faut légaliser la prostitution et faire payer des taxes? Si l'état ne peut trouver mieux pour recouvrir ses taxes, ce n'est pas sur les fesses de ces pauvres filles...

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage