Radio Netherlands Worldwide

SSO Login

More login possibilities:

Close
  • Facebook
  • Flickr
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn
Accueil
mercredi 20 août  
Une séance d’entraînement à Dar es Salaam
Map
Dar es Salaam, Tanzanie
Dar es Salaam, Tanzanie

Albino United : jouer au foot pour arrêter les tueries

Publié le : 14 mars 2011 - 1:41pm | Par Rédaction Afrique (Photo: AFP)
Archivé sous

"Nous sommes peut-être pauvres, nous jouons pieds nus et subissons des blessures, mais nous n’abandonnerons pas la lutte. Nous croyons en notre mission."

Lotte Vermeij, Dar es Salaam

Un entraînement de foot plus ou moins banal : par une fin d’après-midi ensoleillée, des jeunes hommes se rendent à leur séance d’entraînement de football à Dar es Salaam, en Tanzanie.

Ce qui est moins banal, c’est que ces jeunes hommes sont des albinos. Ils font partie de l’équipe Albino United et ils font plus que jouer au foot. Ils ont aussi comme objectif de briser les tabous entourant l’albinisme, car de nombreux albinos ont été tués ces dernières années.

Il est déjà 17 heures, mais le soleil continue de brûler la peau blanche sans pigments des jeunes joueurs albinos. Le soleil leur pose un problème majeur car leurs yeux, leurs cheveux et leur peau n’offrent pas de protection naturelle contre les rayons ultraviolets. Mais cela ne les empêche nullement de jouer. Ils sont très motivés, car ils visent un but supérieur.

"Nous jouons au football parce que nous voulons unir les albinos et les rendre heureux. Nous sommes 170.000 albinos en Tanzanie et la vie est difficile pour nous. Les gens croient que nous sommes des fantômes vivants et nous traitent de monstres", explique Jacob, un des joueurs.

"Les Tanzaniens nous haïssent et font preuve de discrimination envers nous. Dans certaines régions du pays, ils font la chasse aux albinos. Ils nous tuent, parce que les médecins sorciers se servent de nos organes pour fabriquer des potions magiques et des amulettes. Nous ne nous sentons pas en sécurité dans notre propre pays, alors nous avons décidé d’être solidaires et de montrer aux Tanzaniens que nous ne sommes que des gens normaux comme tous les autres."

Les albinos sont tués régulièrement en Tanzanie depuis 2007. En particulier, plusieurs enfants albinos ont disparu, pour être ensuite retrouvés morts, démembrés ou décapités. Cela a motivé les joueurs d’Albino United à lancer leur campagne pour être reconnus comme des gens ordinaires. Jouer au foot, le sport le plus populaire dans le pays, semblait être un moyen efficace pour atteindre leur objectif. L’équipe a disputé des matches partout dans le pays, ce qui fait que les Tanzaniens peuvent constater que les albinos sont capables de jouer au football aussi bien que les équipes "normales" de la troisième division. Les succès de l’équipe ont accru leur confiance en eux et renforcé l’esprit d’équipe.

Articles liés

"Nous savons maintenant que nous pouvons jouer aussi bien que les autres équipes. Au début, les Tanzaniens scandaient que nous ne pouvons pas jouer au foot et ils se moquaient de nous, mais nous avons décidé de ne pas abandonner. Nous avons affronté cette douleur ensemble et nous avons commencé à gagner ! Cela nous a permis de surmonter nos vieilles incertitudes et à nous sentir comme de vrais êtres humains. Aujourd’hui, nous croyons que nous pouvons réaliser n’importe quoi si nous faisons front commun. Nous voulons ainsi aider tous les albinos de Tanzanie à être traités justement, sans avoir peur", dit Jacob, un grand sourire aux lèvres. "Nous sommes peut-être pauvres, nous jouons pieds nus et subissons des blessures, mais nous n’abandonnerons pas la lutte. Nous croyons en notre mission."

Le soleil se couche, et l’équipe des jeunes albinos, sur leur terrain d’entraînement poussiéreux, chante : "Vous pouvez être unis ! Nous sommes des êtres humains ! Nous pouvons vivre ensemble ! "

Recommandés

Michelo 14 mars 2011 - 5:05pm

C'est tout à leur honneur. Il est souhaitable que d'autres initiatives de ce genre voient le jour au delà de la cause des albinos. Ces personnes subissent un racisme on ne peut plus important que le racisme classique ! J'ai déjà rencontré un albinos qui s'appelait Patrick : cela va être bientôt sa fête. Je vais songer à lui envoyer une carte st patrick virtuelle !

Placez votre commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage